Skip to main content

Patient diabétique

Dernière mise à jour :  28/04/2020 à 9h30

Comme toute infection aiguë, Covid19 est une maladie à haut risque pour les personnes présentant des facteurs de risque de décompensation cardio-respiratoires. 

Le diabète, de par ses implications micro- et macro-angiopathiques, ses conséquences au niveau du parenchyme rénal et ses perturbations métaboliques, est donc une maladie à rechercher systématiquement chez le patient infecté (1).

 

Covid et le diabète

À l’heure actuelle, aucune étude ne permet de montrer que le covid19 affecte davantage les personne porteurs d’un diabète. En revanche, le risque de forme grave est augmenté par la présence d’un diabète déséquilibré ou compliqué, quel qu’en soit le type (2).

C’est pour cela qu’il est conseillé aux personnes diabétiques d’être particulièrement vigilantes sur les mesures barrières.

 

Les objectifs glycémiques

Les objectifs diffèrent en fonction de la situation clinique du patient et du traitement.

  • Thérapie insulinique (3)

Lorsque ce dernier est en bon état général ou qu’il présente une espérance de vie prolongée, les objectifs sont les suivants :

> A jeun et/ou en pré-prandial : 1,2 g/l < glycémie < 1.4 g/l

> En post-prandial ou à distance : < 1,8 g/l

Lorsque le patient est « fragile » et/ou poly-pathologique avec une espérance de vie réduite :

> A jeun et/ou préprandial : 1,5 g/l < glycémie < 2 g/l

  • AOD seuls (1)

Il est conseillé de surveiller la glycémie micro-capillaire au moins trois fois par jour. Ses objectifs sont en fonction du contexte et de l’âge, et donc à adapter au cas par cas (1).

 

Nutrition

Le diagnostic nutritionnel et sa prise en charge font partie intégrante de la stratégie thérapeutique globale. En raison de l’épidémiologie du virus et de l’AEG qu’il entraîne, la probabilité d’une dénutrition est forte (4).

Les signes d’alerte concernent une diminution des prises alimentaires sont des apports < 50 % des portions, ou un score < 7/10 sur l’échelle analogique visuelle. Ces signes doivent déclencher une prise en charge nutritionnelle intégrée et une prise en charge diététique si la ressource est disponible.

Hors réanimation, les objectifs quotidiens d’apports énergétique peuvent être estimés à 30 Kcal/kg de poids actuel et par jour, et protidique à 1,3 g / kg de poids actuel et par jour. En cas d’obésité, les objectifs peuvent être évalués à partir d’un poids théorique. 

 

Sources

1 : Diabetes Care in the Hospital: Standards of Medical Care in Diabetes—2019 . American Diabetes Association Diabetes Care 2019 Jan; 42(Supplement 1): S173-S181.

2 : Diabète et COVID-19 : 10 messages clés. Société Francophone du Diabète. 14 mars 2020. Lien.

3 : Aide à la prescription d’insuline – Gestion des déséquilibres glycémiques. CHU de Toulouse.

4 : Stratégie de prise en charge nutritionnelle dans les services hospitaliers gériatriques et en EHPAD. CHU de Toulouse.