L'information scientifique sur le COVID-19
Veille médiatique par des étudiants en santé toulousains

Point immunologie <br> et état des lieux cliniques
Point immunologie
et état des lieux cliniques
Newsletter - 27 avril 2020

Flatten COVID

Les Newsletters FlattenCOVID passent à une par semaine : le lundi !

 

PROCHAINE NEWSLETTER : lundi 4 mai

Signes cliniques (1)

Sur le plan clinique, il existe différentes présentations du COVID-19 :

- une présentation simple au cours de laquelle le virus resterait, à priori, indétectable dans le sang

- une présentation compliquée avec une aggravation vers le 7ème jour qui se traduit par une atteinte parenchymateuse, un sepsis, des surinfections bactériennes ou fongiques. Dans ces formes graves, une virémie peut être mise en évidence, et on peut également observer une thrombopénie ainsi qu’une leucopénie.

 

Les principaux signes cliniques sont la fièvre (entre 83% et 98% des cas suivant les études), la toux (entre 76% et 82% des cas), une dyspnée (entre 31% et 55% des cas) et des myalgies (entre 11% et 44% des cas). La fièvre, la toux, la myalgie, ainsi qu’une asthénie sont en général les premiers symptômes observés, tandis que la dyspnée a un délai d’apparition médian de 8 jours. Un SDRA peut également survenir en moyenne 9 jours après le début des signes (entre 19% et 29% des cas).

 

Des symptômes neurologiques et dermatologiques ont également été décrits. Les symptômes neurologiques les plus courants sont les céphalées, les vertiges, un état confusionnel et des myalgies (2)(3). Des pseudo-engelures et des rashs non spécifiques, parfois en l’absence d’autres symptômes, ont également été observés (4), ainsi que des cas de conjonctive (5).

Selon certaines études, l’admission en unités de soins intensifs ou en réanimation concerne respectivement 32% et 13% des patients hospitalisés. En plus du SDRA, l’évolution peut se faire vers une insuffisance respiratoire aiguë (8%), un choc septique (4%), une insuffisance rénale aiguë (3%) ou une pneumonie sous ventilation assistée (1%).

 

En imagerie, on peut retrouver une pneumonie unilatérale (25%) ou bilatérale (75%) et la tomodensitométrie thoracique peut identifier des images bilatérales en verre dépoli.

 

L’existence de formes pauci-symptomatiques ou asymptomatiques est avérée, notamment chez les enfants et les adolescents qui sont beaucoup moins souvent atteints de formes symptomatiques (les moins de 19 ans représentaient 2% des 72314 cas décrits par une étude chinoise). Il n’y a pas de risque supplémentaire reportés pour les femmes enceintes.

Immunologie (6)

Une étude preprint du Centre de Santé Publique de Shanghai portait sur la réponse immune de 175 patients entre 15 et 85 ans, atteints de formes légères du COVID-19. Certains patients ont développé des anticorps neutralisants contre le SARS-CoV-2 entre 10 à 15 jours après le début des symptômes. Cependant, 30% des patients ont développé des taux d’anticorps faibles, dont 10 patients en dessous des seuils de détection. Ces taux sont stables même après leur rétablissement, rendant possible une ré-infection. Enfin, en comparant trois catégories d’âge (15-39 ans, 40-59 ans et 60-85 ans), il semblerait que des taux élevés d’anticorps neutralisants soient plus souvent retrouvés dans les deux dernières catégories d’âge et qu’ils soient corrélés avec la sévérité de l’infection (7).

 

D’après le rapport de la HAS du 16 avril 2020, “le Centre national de référence de Lyon n'a pas observé de décroissance de production d'anticorps à deux mois après la survenue des symptômes (durée de suivi maximale actuellement disponible pour le CNR)” (8).

 

À ce jour, peu d’études portent sur la dynamique sérologique du SARS-CoV-2 et il n’existe aucun cas documenté de réinfection en terme de rechute symptomatique mais quelques cas de récidive d’une positivité des PCR sur prélèvement oro- ou naso-pharyngé après négativation initiale des prélèvements.

Nos dernières fiches

Image
Définition des cas et prise en charge des patients contacts
26 mars 2020
Définition des Cas et Prise en Charge des Patients ContactsDernière mise à jour de la fiche :  26/03/2020 à 11h00 Remarque préliminaire :Pour le moment (au 27/03/2020), la définition en…

Lire la suite…
Image
Protection du personnel hospitalier
26 mars 2020
Protection du Personnel HospitalierDernière mise à jour de la fiche :  26/03/2020 à 14h00 Dans l’état actuel des connaissances, la SF2H recommande, pour la prise en charge opérationnelle d’un patient…

Lire la suite…
Facebook Twitter Youtube Instagram
Me désabonner    |    Voir sur le navigateur

Références

(1) Haut Conseil de la Santé Publique, prise en charge des cas confirmés

(2) Ling Mao et al. Neurological Manifestations of Hospitalized Patients with COVID-19 in Wuhan, China: a retrospective case series study. Preprint. 25 février 2020.

(3) Ali A. Asadi-Pooya et al. Central nervous system manifestations of COVID-19 : A systematic review. Journal of Neurological Sciences. 11 avril 2020.

(4) Camille Gaubert. Sciences et Avenir. Coronavirus : des engelures aux mains ou aux pieds pourraient être un nouveau symptôme du Covid-19. Consulté 08 avril 2020

(5) L Loffredo et al. Conjunctivitis and COVID-19 : a meta-analysis. Journal of Medical Virology. 24 avril 2020.

(6) Stéphane KORSIA-MEFFRE. Persistance et efficacité des anticorps neutralisants contre le SARS-CoV-2 : état des connaissances et leçons des autres coronavirus humains. 20 Avril 2020.

(7) Wu F, Wang A, Liu M et al. « Neutralizing antibody responses to SARS-CoV-2 in a COVID-19 recovered patient cohort and their implications. » MedRxiv, 6 avril 2020

(8) « Cahier des charges définissant les modalités d'évaluation des performances des tests sérologiques détectant les anticorps dirigés contre le SARS-CoV-2 », Haute autorité de santé, 16 avril 2020

Team Flatten COVID