Skip to main content

Caractéristiques cliniques des enfants porteurs du coronavirus en 2019 à Hubei, China

Lien : https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.03.06.20032342v

Date de parution : 042 mars 2020

Journal : Current Medical Science

Peer Reviewed : Oui

Université/Institut : Huazhong University of Science and Technology

Type : Article

Les enfants sont aussi susceptibles que les adultes de développer une forme pathologique d’infection au SARS-CoV-2. Toutefois, les tableaux cliniques et les issues sont plus favorables pour les enfants : leur infection dure moins longtemps et est bien moins sévère.

Cette étude s’appuie sur une cohorte multicentrique de 25 patients, présentant comme symptômes principaux de la fièvre (52%) et une toux sèche (44%) et plus rarement de la diarrhée, congestion nasale, dyspnée, douleur abdominale ou des vomissements.

L’infection au SARS-CoV-2 se manifestait chez les enfants de moins de 3 ans et de plus de 6 ans, le plus souvent par une pneumonie bénigne, et entre 3 et 6 ans, par une infection respiratoire haute.

 

Sur le plan biologique, une lymphopénie a été relevée chez 10 patients sur 25. 

Au scanner thoracique, les enfants de moins de 3 ans présentent surtout des lésions bilatérales alors que les plus de 6 ans présentent surtout des lésions unilatérales.



2 formes sévères ont été retrouvées chez deux enfants âgés d’un an et 8 mois, étaient atteints de cardiopathies congénitales. Ils présentaient un taux de lactate déshydrogénase plus élevée que les autres patients, en plus d’une lymphopénie. 

Le risque de développement d’une infection bactérienne opportuniste n’est pas à exclure, compte-tenu de consolidations bilatérales des poumons révélées par radiographie thoracique. 

Une prise en charge sous ventilation artificielle,  une corticothérapie et des immunoglobulines IV ont été nécessaires en plus de la combinaison antivirale Interferon/Oseltamivir ainsi que par une antibiothérapie appropriée. 

 

Les enfants de moins de 3 ans sont plus à risque de développer une infection respiratoire en réponse à l’infection au COVID-19, certainement en raison de la structure de leur tractus respiratoire et de l’immaturité de leur système immunitaire et du contage familial. Une surveillance toute particulière est à accorder aux enfants ayant des maladies congénitales, plus à risque de développer des formes graves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *