Skip to main content

Pourquoi le COVID-19 est-il si peu sévère chez les enfants ?

Lien : https://onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1111/apa.15271

Date de parution : 25 mars 2020

Journal : Nature Review Cardiology

Peer Reviewed : Oui 

Université/Institut : Petter Brodin, Karolinska University Hospital

Type : Editorial

D’après les données du Centre Coréen de Contrôle des Maladies et de Prévention, qui ont réalisé les plus larges dépistages systématiques, au 20 mars 2020, 6.3% des cas testés positifs étaient des enfants de <19 ans, et ils présentaient le plus souvent des formes bénignes voire asymptomatiques de la maladie. L’auteur discute plusieurs hypothèses pouvant expliquer ce phénomène:

 

  • l’immaturité relative du système immunitaire peut être responsable d’une réponse qualitativement différente au SARS-CoV2
  • la présence concomitante d’autres virus ORL entrant en compétition avec le SARS-CoV2 et limitant l’augmentation de la charge virale (qui est corrélée avec un mauvais pronostic).
  • une expression moindre chez l’enfant du récepteur à l’enzyme de conversion ACE2 nécessaire à l’entrée du virus dans les cellules cibles

 

Un point important est que les enfants ne sont à priori pas moins susceptibles de développer un syndrome de détresse respiratoire aigu (pendant la pandémie de grippe H1N1, la prévalence de SDRA chez les enfants était identique à celle chez les adultes). Des propriétés spécifiques du virus SARS-CoV2 seraient donc à l’origine de sa bénignité et les mieux les comprendre pourrait offrir des perspectives thérapeutiques intéressantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *