Skip to main content

Pourquoi le COVID-19 est-il si peu sévère chez les enfants ?

Lien : https://onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1111/apa.15271

Date de parution : 25 mars 2020

Journal : Nature Review Cardiology

Peer Reviewed : Oui 

Université/Institut : Petter Brodin, Karolinska University Hospital

Type : Editorial

D’après les données du Centre Coréen de Contrôle des Maladies et de Prévention, qui ont réalisé les plus larges dépistages systématiques, au 20 mars 2020, 6.3% des cas testés positifs étaient des enfants de <19 ans, et ils présentaient le plus souvent des formes bénignes voire asymptomatiques de la maladie. L’auteur discute plusieurs hypothèses pouvant expliquer ce phénomène:

 

  • l’immaturité relative du système immunitaire peut être responsable d’une réponse qualitativement différente au SARS-CoV2
  • la présence concomitante d’autres virus ORL entrant en compétition avec le SARS-CoV2 et limitant l’augmentation de la charge virale (qui est corrélée avec un mauvais pronostic).
  • une expression moindre chez l’enfant du récepteur à l’enzyme de conversion ACE2 nécessaire à l’entrée du virus dans les cellules cibles

 

Un point important est que les enfants ne sont à priori pas moins susceptibles de développer un syndrome de détresse respiratoire aigu (pendant la pandémie de grippe H1N1, la prévalence de SDRA chez les enfants était identique à celle chez les adultes). Des propriétés spécifiques du virus SARS-CoV2 seraient donc à l’origine de sa bénignité et les mieux les comprendre pourrait offrir des perspectives thérapeutiques intéressantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *