Skip to main content

Signes Cliniques du COVID-19

Signes Cliniques du COVID-19

Dernière mise à jour de la fiche :  25/03/2020 à 17h00

Temps d'incubation

Les périodes d’incubation varient entre les études. Elle restent situées entre 4.9 jours et 6.4 jours.

Épidémiologie des formes cliniques

  • 81 % des malades ont une forme clinique modérée.
  • 14% ont une forme sévère (avec dyspnée, FR>30/min, Sat < 93% et/ou infiltrat pulmonaires).
  • 5% ont une forme critique (SFRA, défaillance multiviscérale, choc septique).

Ceci sont les chiffres du CDC Chinois. L’étude de Li and al. montre des résultats similaires : 30 % sont sévères, 70% ordinaires.

L’aggravation secondaire apparaît entre J7 et J10 avec apparition d’une dyspnée marquée et d’une détresse respiratoire.

Transmission

Interhumaine sous forme de gouttelettes.

Aérosolisation iatrogène lors de certaines prises en charge (aérosols, ventilation non-invasive, oxygénothérapie à haut-débit, intubation, etc…).

Suspicion de transmission interhumaine oro-fécale.

Signes cliniques

Les principaux signes cliniques sont :

  • Fièvre (> 38°C)
  • Toux
  • Expectoration
  • Myalgies (dans le dos ++)

Les signes cliniques moins communs sont :

  • Céphalées
  • Dyspnée
  • Douleurs abdominales / Troubles du transit
  • Maux de gorge
  • Douleurs thoraciques
  • Anosmie brutale et sevère sans obstruction nasale et/ou agueusie

Les facteurs influençant la sévérité des cas sont :

  • Âge > 70 ans
  • Grossesse à partir du 3ème trimestre (suspicion)
  • Comorbidités : (d’après Coronaclic)
    • Diabète non ou mal équilibré, ou avec complications
    • Antécédents cardiovasculaires : HTA compliquée, AVC, coronaropathie, chirurgie cardiaque
    • Insuffisance cardiaque NYHA III ou IV
    • BPCO
    • Insuffisance rénale dialysée
    • Cancer sous traitement
    • Cirrhose > stade B
    • Obésité morbide (IMC > 30)
    • Immunodépression
      • Médicamenteuse
      • VIH non contrôlé (CD4 < 200/mm3)
      • Greffe d’organes ou de cellules hématopoïétiques

Les patients plus sévères ont souvent :

  • Toux
  • Expectoration
  • Dyspnée
  • Douleur thoracique
  • Fièvre
  • Comorbidités (cf. liste précédente)

Signes de gravité et de complication

Signes de gravité : (d’après Coronaclic)

  • SpO2 < 90% en AA
  • Polypnée avec FR > 22
  • PSA systolique < 90 mmHg
  • Altération de l’état de conscience, confusion et/ou somnolence
  • Déshydratation
  • Altération de l’état général brutale chez le sjujet âgé

Les complications sont :

  • SDRA
  • Insuffisance cardiaque aigüe
  • Insuffisance rénale aigüe
  • Choc septique
  • Infections secondaires (légionelle, pneumocoque, mycoplasme …)

Définition du SDRA :

  • Insuffisance respiratoire aigüe (apparue depuis moins d’une semaine)
  • Imagerie thoracique (CT-Scan) : opacité bilatérales en verre dépoli, multifocal à prédominance périphérique, image en pneumonie organisée
  • Hypoxémie avec rapport PaO2/FiO2 < 300 pour une pression expiratoire positive réglée à 5 cmH20
  • Trois stades de sévérité selon le rapport PaO2/FiO2 (critères de Berlin)
    • Mineur : 200 < P/F < 300
    • Modéré : 100 < P/F < 200
    • Sévère :  P/F ≤ 100

==> Ne par retarder l’intubation

Sources